eze_rbvq.jpeg
Pejac

Espagne

Pejac & Clowns Sans Frontières

  • #Sculpture
  • #Gravure
  • #Dessin

Avec son œuvre « Love Letter », Pejac soutient Clowns Sans Frontières, une association née en Espagne - comme lui - et qui, par le biais de l’humour, offre un soutien psychologique aux communautés ayant souffert de traumatismes.

Le verso

love_letter_by_pejac_01.jpg
Pejac

Entre sculpture et impression, peinture et gravure, « Love Letter » est une enveloppe subtilement personnalisée par Pejac faisant référence à plusieurs de ses œuvres très connues. L’artiste ne s’est pas intéressé à ce support par hasard : l’enveloppe, icône du romantisme à l’époque où les téléphones et internet n’existaient pas, offre à Pejac un potentiel de création unique.

Grand admirateur de Philippe Petit, notamment connu pour sa traversée illégale entre les deux tours du World Trade Center à New York, Pejac dessinait déjà la silhouette de l’équilibriste sur sa fenêtre alors qu’il était étudiant. Le faisant marcher sur la traînée blanche laissée par un avion dans le ciel à travers la vitre, il travaillait la poétique du sujet mis en valeur par son environnement. C’est cette poésie que l’on retrouve dans la traversée du funambule sur le rabat de l’enveloppe.

Le recto

love_letter_by_pejac_02.jpg
Pejac

Pejac choisit d’augmenter Love Letter en customisant les timbres du recto qui reprennent les corbeaux et l’épouvantail de son oeuvre de 2017 « Scattercrow » et pousse le concept en ajoutant des tampons et des autocollants de la poste aérienne. Le but ? Que l’acheteur puisse admirer et exposer chaque côté de l’œuvre. Ainsi, il insère un aimant au cadre qui contient l’enveloppe, permettant de la tourner et la retourner. Des gants sont également inclus avec chaque cadre personnalisé pour en faciliter la manipulation.

Vendues sur une durée de 24 heures du 5 au 6 décembre dernier, la série limitée de Love Letters a été tirée à 470 exemplaires, chacun coûtant 600 livres. L’œuvre originale a quant à elle été mise aux enchères en ligne, permettant de récolter 5 150 livres au bénéfice de Clowns Sans Frontières. Les fonds sont notamment destinés à financer les interventions de l’association au Liban auprès d’enfants réfugiés syriens souffrant de stress post-traumatique.

Pejac

Né à Santander en Espagne en 1977, Pejac s’est rapidement imposé comme une figure majeure du trompe l’oeil. Il aime jouer…

Clowns Sans Frontières

Clowns Sans Frontières a été fondée à Barcelone en Juillet 1993 par Tortell Poltrona, un clown professionnel espagnol invité…