screenshot_2020_02_07_at_11.27.22.png

Lyon, France

Le portrait comme emblème d'un chemin.

  • #Painting
  • #Drawing

Né en 1985, le peintre français Henri Lamy illustre personnes et lieux à travers des techniques animées par l'émotion. Son travail, à première vue abstrait mais figuratif, s'inspire des œuvres de Yan Pei Ming, Lucian Freud et des peintures au goutte à goutte de Jackson Pollock. Caractérisé par l'utilisation intensive de la couleur et du couteau à palette, ses œuvres créatives ont été exposées dans de nombreuses villes du monde telles que Paris, Genève, Manille, Tokyo et Hong Kong.

Ces dernières années, Henri a combiné ses deux passions, l'art et la capoeira (art martial afro-brésilien), pour créer sa technique de «capoeira painting». Il se rend régulièrement en Asie avec sa femme Maïa d'Aboville pour interpréter les résultats de ces œuvres d'art fascinantes. Artiste régulièrement engagé, il a récemment reversé une partie du produit de ses ventes de l'exposition «Motions et émotions» à des organisations à but non lucratif qui aident les enfants défavorisés et sans abri aux Philippines.

Au cours de l'été 2019, Henri rencontre l'un des producteurs de «Sur le Chemin de l'école» dans un train pour Paris. Lauréat du César 2014 du meilleur documentaire, le film raconte l'histoire de quatre enfants de différentes régions du Monde et de leurs trajets quotidiens pour se rendre en classe. Dans les montagnes de l'Atlas au Maroc, Zahira, 12 ans, doit parcourir 22 kilomètres de chemin rocheux. De son côté, Carlos, 11 ans, traverse 18 kilomètres de plaines de Patagonie avec sa petite sœur, pendant que Samuel, qui a perdu ses jambes et ses bras, est poussé par ses deux frères sur son fauteuil roulant à travers des terrains escarpés en Inde.

Jackson

C'est Jackson, un garçon kenyan qui brave les animaux dangereux de la savane pendant 15 kilomètres tout en protégeant sa petite sœur pour rester scolarisé, qu'Henri rencontre et peint six ans après la réalisation du film. "On pouvait dire qu'il était sérieux", explique Henri. «Les producteurs lui ont offert le voyage pour qu'il puisse rencontrer les personnes qui avaient soutenu financièrement le projet et ces enfants. Ce qui m'a frappé, c'est qu'il n'était pas comme un enfant ordinaire, dans un autre pays, qui aurait voulu s'amuser. Il avait une posture responsable, en particulier concernant son éducation. »

La fondation

"Sur le chemin de l'école" qui était d'abord un film est devenu une fondation. À la suite du film, Jackson et sa sœur Salomé ont reçu des uniformes et des fournitures scolaires. La fondation se développe aujourd'hui grâce à la générosité des donateurs et un financement participatif a débuté pour aider Jackson à poursuivre sa deuxième année d'université en droit.

screenshot_2020_02_07_at_11.11.09.png

Sensible à l'engagement de la Fondation pour aider Jackson, Henri continue de promouvoir la collecte en cours destinée à le soutenir. Un engagement qu'il nous détaille ce mois-ci, en revenant sur les coulisses de son inspiration, de son process de création, et de la création de cette œuvre dans son portrait Artist for Good.

Henri Lamy

Peintre figuratif et capoeiriste français né en 1985, Henri Lamy est séduit par l'immédiateté et la spontanéité de l'acrylique.…

Sur le Chemin de l'École

À la suite d'un grand succès du documentaire sorti en 2013, Sur le Chemin de l'École devient une association avec pour objectif…